Histoire du Jazz – Repères.

....................Sommaire....................... ...............Forum............................. ................Sondage............................... ....................Nous contacter.....................

 

 

I. Le vieux style ou jazz Nouvelle-Orléans (1917-1930).

 

  • Il repose sur une improvisation, collective polyphonique.
  • Le thème est joué à la trompette, les broderies à la clarinette, le trombone joue la basse.
  • Répertoire : le blues (royal garden blues), le negro spiritual (oh when the saints).
  • Lieu : le cabaret (renouveau en 1938 avec L. Armstrong, K. Olivier et S. Bechet).

 

II. Le middle jazz : 1930-1944.

 

  • Musique du big band et du grand orchestre. Le piano prend de l’importance.
  • Lieu : on passe du cabaret au dancing populaire (Cotton Club).
  • Retenir Benny Goodman, Duke Ellington (pianiste compositeur), Count Basie (blues, boogie-woogie, riffs). Au saxo ténor : Lester Young, et Colemans Hawkins, Art Tatum le génie du piano-jazz).
  • Les chanteurs et chanteuses : Ella Fitzgerald et Billie Holiday, Django Reinhardt dans Nuages (c’est l’ère du swing).

 

III. Le be-bop : 1944-1949.

 

Réaction de fierté du peuple Negro-américain : le musicien est traité comme créateur et non comme amuseur. Renouveau harmonique (accords plus complexes, vélocité).

Retenir Thelonious Monk, Dizzy Gillespie (trompettiste), Sarah Vaugnan (chanteuse) et dans l’intermède cool 1954-59 : Miles Davis.

 

IV. Renouveau bop : 1954-60.

Les mêmes renouent avec le blues. Ray Charles rejoint le folklore.

 

V. Après 1960 : Remise en cause des fondements du jazz. Expression de l’inconscient du musicien : bruitages … Free Jazz (retenir le John Coltrane quartet).

VI. Aujourd’hui : le jazz reste un art ouvert, il rejette l’amérique et se tourne vers l’Afrique.